Aline Kaloina : Douce mélodie!
7 juin 2024 // Musique // 150 vues // Nc : 173

Originaire d’Antsirabe, Aline Kaloina est une auteure-compositrice et musicienne malgache qui transcende le simple statut d’artiste. Sa voix suave et son talent au clavier l’ont propulsée sur la scène musicale, charmant le public avec des titres comme « Mpandresy »(Vainqueur) ou « Ampy »(Assez). Notons que ses morceaux « Any ho any » (Quelque part) et « Hoy Ianao » (Tu as dit) ont été nominés dans deux catégories lors des RDJ Mozika Awards 2023.

Elle a développé son amour pour la musique dès son plus jeune âge, inspirée par les notes jouées par son père, mais c’est en 2016 qu’elle a décidé de poursuivre une carrière musicale. Polyvalente, Aline maîtrise non seulement le clavier, mais aussi la guitare, la flûte et un peu de batterie. Toutefois, c’est au clavier qu’elle trouve son expression la plus profonde. Pour elle, la musique va au-delà des simples mots et accords. « Les thèmes que je choisis d’aborder dans mes chansons dépendent souvent de ce que j’écris, mais ce qui compte le plus pour moi, c’est de réussir à communiquer mes émotions aux auditeurs et de leur offrir un réconfort musical lorsqu’ils écoutent mes compositions » partage-t-elle. D’ailleurs, ses processus d’écriture sont inspirés par la vie quotidienne, les expériences personnelles et les observations de la société.

Elle ajoute : « Tout d’abord, il y a des facteurs d’inspirations. Des choses que j’ai vécues ou pas, et de ce que je vois dans la société. Ensuite, les mélodies me viennent et je prends un papier, un stylo et j’enregistre sur mon téléphone. Ensuite, les accords, et enfin les rectifications que je veux apporter pour les améliorer ».

Pour Aline Kaloina, l’événement marquant de sa carrière fut sa prestation aux côtés du groupe Mahaleo au Palais des sports Mahamasina en 2019. « C’était la première fois que je me produisais devant une foule aussi nombreuse aux côtés d’un groupe légendaire. Mon père, avant son décès, était à la fois mon manager et mon coach vocal et moi-même, étions remplis d’excitation et de stress à l’idée de monter sur scène » raconte-t-elle. Malgré tout, la soirée fut un succès, laissant le public enthousiaste et son père extrêmement fier. Cet événement illustre parfaitement la détermination et le talent qui animent Aline Kaloina dans sa quête musicale. En ce qui concerne les actualités, la jeune artiste vient de sortir une nouvelle chanson intitulée « Tia »(Aimer), démontrant encore une fois sa créativité. Si on l’a vu participer au festival International Jazz Day à Antsirabe, le 1er mai, Aline Kaloina s’est aussi produite au festival organisé par Dago Madness Beatz, le 25 mai au Kianjan’ny Kanto Mahamasina. À travers sa musique, elle continue de captiver et d’inspirer un public plus large, apportant une douceur mélodieuse à nos oreilles et à nos cœurs.

Propos recueillis par  Cedric Ramandiamanana
Photos : Aline Kaloina
Facebook : Aline Kaloina

Laisser un commentaire
no comment
no comment - La 5e édition de la résidence Regards  Croisés à Diego Suarez

Lire

15 juillet 2024

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez

La 5e édition de la résidence Regards Croisés à Diego Suarez s’est déroulée du 24 juin au 06 juillet organisée par l’Alliance Française d’Antsiranana...

Edito
no comment - L’appel de la forêt

Lire le magazine

L’appel de la forêt

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île. Depuis de nombreuses années, ce peuple est entouré de légendes non fondées et suscite la curiosité des chercheurs et des historiens. Et pourtant, c’est un peuple qui a hérité d’une culture et d’un mode de vie séculaire vouant à disparaître, si aucune initiative n’est lancée pour sauver leur forêt qui continue de brûler chaque année. Une forêt primaire pourtant nommée au rang de patrimoine mondial de l’UNESCO. Comme le précise le photographe Thierry Cron (p.44), l’objectif principal de son travail photographique est de faire découvrir ce peuple au plus grand nombre, de sensibiliser le public à la précarité de leur situation, de susciter une prise de conscience collective et d’encourager des actions concrètes en faveur de la préservation de leur environnement et de leur mode de vie. 

no comment - mag no media 02 - Mai - Juin 2024

Lire le magazine no media

No comment Tv

GRAND ANGLE - Mikea - Thierry Cron - Reportage photos – NC 174

En octobre 2023, les Mikea ont participé au premier congrès sur la conservation des peuples autochtones des communautés locales d’Afrique à Namibie. C’est la première fois qu’un Mikea, en la personne de Tsivohara sort de Madagascar pour représenter sa communauté à une réunion internationale. Les Mikéa sont les derniers chasseurs-cueilleurs de Madagascar habitants dans le sud-ouest de l’Île, victimes de la déforestation.

Focus

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM Hors les Murs à la Zone Zital Ankorondrano, le samedi 22 juin.

no comment - Fête de la musique et les 60 ans de l'IFM

Voir